Information de l'A.R.S. (Agence Régionale de la Santé)

> Après quelques jours d'absence, purgez vos conduites avant consommation, en laissant couler l'eau quelques instants avant de la boire.
> Consommez exclusivement l'eau du réseau d'eau froide. Si vous la conservez, ce doit être au froid, pas plus de 24 heures et dans un récipient fermé.
> Réservez les traitements complémentaires, tels les adoucisseurs, au seul réseau d'eau chaude sanitaire. Ils sont sans intérêt sur le réseau d'eau froide utilisé pour la consommation et même parfois dangereux. Ils peuvent en effet accélérer la dissolution des métaux des conduites ou devenir des foyers de développement microbien lorsque leur entretien est mal assuré.
> L'eau peut dissoudre le plomb éventuellement présent dans les branchements ou les canalisations des bâtiments d'habitation anciens. Le remplacement de toutes ces conduites sera nécessaire à terme. Lorsque la présence de canalisations en plomb est suspectée, il est important de laisser couler quelques litres d'eau avant de la consommer. De plus, il est vivement conseillé aux enfants et aux femmes enceintes de ne pas boire l'eau du robinet ayant été en contact avec une canalisation en plomb

Si vous utilisez une source ou un puits particulier dans le cadre familial pour la consommation et les usages sanitaires, cette ressource doit être déclarée auprès de la mairie.
Toute connexion entre le réseau public et une conduite alimentée par une autre ressource en eau (puits, source...) est interdite. Une vanne ne suffit pas. Seule la séparation stricte des canalisations est conforme.
Privilégiez l'eau du réseau public dont la qualité est régulièrement contrôlée.

Vous dépendez de l'unité de distribution « VAL D'AZERGUES » qui appartient au Syndicat Intercommunal des Eaux du Val d'Azergues.
L'eau distribuée provient des puits du Syndicat Mixte d'Eau Potable Saône Turdine situés en nappe alluviale de la Saône sur les communes d'Ambérieux et de Quincieux, et dans une moindre mesure du puits du Divin situé sur la commune d'Anse.
La ressource en eau bénéficie de périmètres de protection déclarés d'utilité publique par arrêté préfectoral ; cependant, ces périmètres de protection font l'objet d'une procédure de révision.
Avant distribution, l'eau subit un traitement de démanganisation et de désinfection au chlore.
Le Syndicat Intercommunal des Eaux du Val d'Azergues assure la gestion de son réseau de distribution.

L'Agence Régionale de Santé est chargée du contrôle sanitaire des eaux d'alimentation.
L'eau du robinet doit satisfaire à des exigences de qualité fixées par le Code de la Santé Publique de deux types : des limites de qualité pour les paramètres dont la présence dans l'eau peut induire des risques sanitaires à court ou à long terme, et des références de qualité pour des paramètres indicateurs de pollution ou de fonctionnement des installations.
En 2016, le contrôle sanitaire a donné lieu à 94 prélèvements, ce qui correspond à 3750 mesures portant sur de nombreux paramètres. Les prélèvements pris en compte sont ceux réalisés sur l'eau produite par le syndicat Saône Turdine et sur l'eau distribuée par le syndicat du Val d'Azergues.
L'exploitant est également tenu de surveiller en permanence la qualité de l'eau qu'il produit et distribue par un examen régulier des installations et un programme de tests et d'analyses

Voir les dernières analyses

L'eau distribuée au cours de l'année 2016 présente une bonne qualité bactériologique.
Elle est restée conforme aux exigences de qualité réglementaire pour toutes les autres substances mesurées, notament pour les solvants chlorés et le tétrachloréthylène à l'exception d'un dépassement du paramètre « turbidité » à Quincieux.

picto telechargement 70 Consulter les dernières analyses